CLEAN EVEREST : Un projet au sommet

Pouvez-vous imaginer dix tonnes de détritus sur l'Everest ? Cela parait impensable et pourtant ...

Alpiniste de profession, Marion Chaygneaud-Dupuy fait face au quotidien au terrible constat des tonnes de déchets abandonnés aux sommets, aux abords et au sein des refuges.

Tout débute alors en 2012, ou elle se lance dans la création d’une charte environnementale s’inspirant des principes culturels tibétains de respect et du caractère sacré de la montagne, 4 ans après naitra le projet CLEAN EVEREST. Projet issu d’un travail collaboratif entre 50 alpinistes locaux. Une expédition qui consiste à évacuer les déchets présents sur la face du nord de l’Everest, du côté tibétain. Notamment aux alentours des camps d’altitude à partir de 6 500 mètres, les zones les plus polluées. Pour les moins écolos, une pénalité financière est d’ailleurs prévue dans le cadre du projet, « cash for trash ».

L’alpiniste française a notamment reçu le prix Terre de Femmes 2019 de la Fondation Yves Rocher.

Partagez cette initiative...

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn