Vendée Globe 2020 – Fabrice Amedeo veut naviguer utile

Pour Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres), un tour du monde entre science et compétition

Bien sûr, ce Vendée Globe, dont le départ sera donné ce dimanche 8 novembre, est d’abord une épreuve sportive mythique, à laquelle participe Fabrice Amedeo pour la deuxième fois. Mais cette navigation autour du monde sera aussi, cette fois, l’occasion de participer à la protection de l’environnement. 

A bord de son IMOCA, le skipper a installé un capteur pour mesurer la présence de microplastiques dans l’océan, notamment dans des eaux très peu fréquentées.  Avec deux objectifs : cartographier la pollution des océans et évaluer sa toxicité. Chaque jour, il devrait consacrer quelques minutes pour changer les filtres du capteur. Des filtres qui seront stockés à bord puis remis à l’IFREMER, l’Université de Bordeaux, le CNRS et l’IRD, en charge de leur analyse. 

Le skipper résume ainsi son engagement : “l’enjeu de la pollution plastique des océans est d’une telle urgence que je n’ai pas hésité une seule seconde. Même si je dois sacrifier un peu de performance au profit de la science, ce sera du temps de gagné pour l’avenir“. 

Partagez cette initiative...

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn